Grignotage

BathingMachineDontBeAfraid

Ce billet est paru le 24 janvier 2014 sur Babordages (merci aux babordeurs partageux et généreux)

En raison du matraquage publicitaire de Babordages, j’ai bien peur que ce billet ait au moins un lecteur ou une lectrice.
Donc, public adoré, tu dois savoir avant tout que je suis une personne qui fait très attention à sa santé nerveuse. Juges-en plutôt.

Depuis des années, je ne regarde plus les journaux télévisés des chaînes « historiques ».

Je n’ai jamais, de mon plein gré, laisser les robinets d’une chaîne d’info en continu imprégner ma rétine et polluer mon esprit.

J’ai résilié mon abonnement au Monde il y a bien longtemps.

Libération n’a plus le loisir de prélever mes empreintes digitales.

Les hebdos d’info, je ne les feuillette même plus dans les salles d’attente.

Et la PQR ? Non sérieux, la PQR ? Jamais, je resterai très ferme là-dessus.

Comment est-ce que j’arrive à vivre ? Je regarde régulièrement Arte Journal et 28 minutes. J’ai juste un vice, dont je n’arrive pas à me débarrasser, c’est France Inter. Je me soigne, je vais de temps en temps vapoter sur France Culture, mais non, je n’y arrive pas, je suis faible, j’y reviens toujours.

Tout ça pour dire que j’essaie de me préserver un max de toute contrariété pouvant être provoquée par un abus de pensée unique. Je suis abonnée à des sites d’infos et je lis des articles sur le Net. Je picore même dans des (vrais) journaux de droite mais je fais gaffe. Les sujets de ces dernières semaines, que je ne citerai pas, m’ont rendue encore plus méfiante.

Et bien crois-moi public, on n’est jamais assez vigilant. Hier, j’ai cliqué sur ça : « La gauche du PS grignotée par le principe de réalité ». Un petit article, sur les états d’âme des élus de la gauche du PS après la conférence de presse de Hollande. Je l’ai lu, sans penser à mal. Oui il y a encore des députés PS socialistes, non ils ne sont pas d’accord, oui ils restent au PS. Bref, la routine.

Et d’un coup :

Quant aux autres, ils semblent de moins en moins prompts à monter au créneau comme si, peu à peu, ils finissaient par se plier à un certain principe de réalité. Réalité de la situation économique du pays ou réalité du positionnement politique de François Hollande, plus stable que jamais.

Je t’assure, à la lecture, ce paragraphe me saute littéralement à la gorge, j’étouffe, il faut que je l’arrache. D’un coup tout me remonte. Et pas ce qu’a dit Hollande, ce qu’il fait, ce qu’il va faire. Bien sûr ça me désespère, après le discours du Bourget on pouvait y croire et tous les jours, de reniement en reniement, on se rend bien compte que la Groite TM (Babordages) est au pouvoir (pour info,  la comparaison des politiques Hollande/Sarkozy, oui, c’est encore un article du Monde, c’est la loi des séries).

Non, ce qui m’a sauté à la gorge, c’est le principe de réalité. Il a fallu que je hurle, vraiment.

Qui peut se battre contre la réalité ? Personne. Donc, si on imprime bien dans nos têtes que c’est ça la réalité, nous nous plierons à ses exigences. Donc, les politiques choisies pour régler les problèmes de cette réalité sont incontournables. Donc, les théories qui sous-tendent ces politiques sont vraies. Donc, tout autre choix politique serait inefficace puisqu’il ne prendrait pas en compte cette réalité, il pourrait même être dangereux pour la France, l’Europe, le Monde (non pas le journal, cette fois-ci), l’Univers…

Le Monde, comme Libération, pratiquement tous les journalistes, les animateurs radio, télé enfoncent ce clou dans nos têtes, un peu plus chaque jour. Ils propagent l’idée de l’absence d’alternative possible. Ils font la propagande du libéralisme économique.

Et nous (je te mets avec moi, tu permets ? J’ai besoin de ne pas me sentir toute seule), qui sommes-nous ? Des dingues, des rêveurs, des utopistes ?

Oui, et c’est pour ça que nous gagnerons.

Ces rabatteurs pensent surtout que nous ne sommes pas prag-ma-ti-ques ! D’après eux, nous sommes incapables de nous adapter aux contraintes de la réalité.

Mais en fait qu’en savent-ils ? De la réalité ? L’UE, le MEDEF leur fournissent des lunettes 3D : Déformation, Désinformation, Désinvolture.

Ce qu’ils voient n’est pas la réalité.

Je n’ai pas découvert TINA hier, mais son totalitarisme m’a fait encore plus mal que d’habitude.

Bonus : le même sujet, la réaction des élus PS, traité par Mediapart (je fais de la pub car ce journal m’appartient)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s