Billets d’ailleurs

Ce blog se la pète vraiment. Aujourd’hui, le premier billet invité écrit par un chômeur qui veut trouver du boulot… et qui apprend à ne faire aucune confiance à Pôle Emploi. Vous saurez son nom quand il aura trouvé.

INEGALITAY

J’ai été convié convoqué à une réunion du dispositif « Nos quartiers ont des talents » lié à Popaul emploi. Pour faire simple, si vous n’y allez pas c’est un signe de mauvaise volonté que vous donnez à Popaul… donc vous êtes obligé d’y aller (Popaul est rancunier).

Ceci étant dit, quel est le contenu de cette réunion ? Est-ce que ça va être des entreprises qui se vendent ou un truc utile ? Le suspens est total. Bon ne soyons pas langue de vipère, et allons voir.

Déjà pour vous poser le tableau, dites-vous bien que le comité de direction d’Orange nous prête sa salle. C’est la première chose que la responsable dit aux 20 chômeurs venus assister à la réunion. Imaginez combien cette info est primordiale ! Merci nos bons maîtres, adhérons vite à Orange, plutôt qu’à FREE ou BOUYGUES.

Suite à cette information ô combien capitale (non je n’ironise pas, qu’est-ce que vous êtes méchants à imaginer des choses). La responsable nous montre une vidéo que voici :

http://www.dailymotion.com/video/x11radg_presentation-en-chiffres-du-dispositif_news#from=embediframe

Notons que les présidents d’honneur de cette association sont trois mecs (parité quand tu nous tiens) : un de BNP Paribas, un d’Axa et un directeur général de Popaul).

Bon donc en gros ce truc prône l’égalitay des chances, c’est bien, c’est beau. Rappelons le principe de l’égalitay des chances : le lièvre et la tortue partent sur la même ligne de départ.

Le conseil d’administration du truc est dirigé par des entreprises ce qui explique leur conception du chômage, je vous la résume, c’est le chômeur qui doit se prendre en main :

–       « Vous avez postulé ? »

–       « NON, TU VOIS J’AI FAIT QUE ME BRANLER DEPUIS QUE JE SUIS EN RECHERCHE D’EMPLOI. »

Reprenons notre récit : la responsable nous propose une relation « humaine » (je vous interdis de rire) avec le parrain (ou la marraine). Ah oui, pasque j’ai oublié, le principe du truc c’est que quelqu’un (le parrain/la marraine) est censé vous aider dans votre recherche  d’emploi et vous donner ses réseaux. Cette relation devrait durer de six mois à un an et demi (c’est déjà plus, vous le remarquerez, que ce qui est annoncé dans la vidéo. Vous n’avez rien remarqué ? Donc, vous avez triché et ne l’avez pas regardée, retournez-y). Bon après là où on voit que ça marche moyennement, c’est qu’on est censé avoir le dit « parrain » dans les quinze jours et que là certains, qui avaient fait leur demande depuis trois mois, n’avaient toujours pas de Gros Tony.

Puis la responsable nous annonce que le dit parrain va vivre avec nous le meilleur comme le pire dans la recherche d’emploi.

http://www.youtube.com/watch?v=IWgcqu4gKwQ

Bon, en fait, ce n’était pas exactement la même vidéo mais vous avez le style, remplacez Sapin par Juppé, ils sont interchangeables, et c’est ça.

Suit un témoignage parrain-filleule via vidéo où ils nous annoncent qu’ils étaient tellement contents tous les deux quand la filleule a trouvé du boulot, qu’ils ont hurlé (suite à une baise sauvage certainement). Ci bô hein ? La responsable nous confirme la vision Bisounours des choses : le monde il est beau, il est gentil et la marmotte elle met le chocolat.

Ils ont fait une rencontre quartiers Nord/entreprises et rendez-vous compte : malgré la méfiance des deux acteurs, il y a eu deux embauches dès le premier soir. Ce qui, rappelons-le, est très peu par rapport aux 24000 diplômés de bac +2 ou plus qui habitent ces quartiers Nord. Blague à part, on aurait aimé avoir le ratio, si c’est 2/20 qui sont pris c’est pas mal, si c’est  2/200 beaucoup moins et donc, clairement, le truc ne sert à rien.

Ensuite le témoignage d’Alix qui a rencontré son parrain, un ex-filleul nous dit-on (il a plus l’air d’un communicant), nous affirme que son DRH de parrain est « formidable ». Alix est là pour nous apprendre à bien nous vendre, à être pragmatique et efficace.

Une fille, qui n’a rien compris certainement, se plaint de ne rien trouver.

La responsable : spa grave « du passé faisons table rase ».

Foule esclave, debout ! Debout !

Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s